Paradoxe


William Marx

L'Adieu à la littérature

Histoire d'une dévalorisation, XVIIIe - XXe siècles


2005
Collection Paradoxe 240 p.
ISBN : 9782707319364
19.00 €


La littérature n'a peut-être jamais été plus mal considérée qu'aujourd'hui. Tous les signes montrent cette fragilisation. Mais plutôt que de s'arrêter à la description d'un mal contemporain dont nul ne doute, ce livre propose de retrouver les causes profondes de cette baisse d'influence, qui résulte d'une évolution de longue durée. La thèse est simple : entre le XVIIIe et le XXe siècle eut lieu en Europe une transformation radicale de la littérature ; sa forme, son idée, sa fonction, sa mission, tout fut bouleversé. Du magnétisme animal aux cultural studies, du sublime selon Boileau au plaisir selon Barthes, du tremblement de terre de Lisbonne au camp d'Auschwitz, de l'apothéose de Voltaire au départ de Rimbaud et aux silences de Beckett, le récit des métamorphoses de la littérature est présenté en une vaste fresque européenne, qui met en évidence trois phases successives.
A la charnière du XVIIIe et du XIXe siècle, l'importance attribuée à la littérature augmenta de façon démesurée : ce fut la religion de la littérature ; au milieu du XIXe siècle, la littérature provoqua la rupture et s'enferma dans le culte de la forme : ce fut le temps de l'art pour l'art ; à partir de la fin du XIXe siècle, souffrant de la situation marginale dans laquelle ils s'étaient eux-mêmes placés, les écrivains se mirent à dénigrer leur art : ce fut l'adieu à la littérature. Expansion, autonomisation, dévalorisation : il existe une dialectique qui conduit inévitablement du sommet à l'abîme.
Comprendre ce mécanisme de dévalorisation, ce traumatisme de l'adieu, c'est pénétrer au cœur de la crise existentielle permanente où se débat maintenant la littérature. Mais c'est aussi se donner les moyens d'en sortir.

ISBN
PDF : 9782707324313
ePub : 9782707324306

Prix : 13.99 €

En savoir plus

 




Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année