Essais / Hors collections


Louis Marin

De l’entretien

Précédé de Le texte multiplié par Pascale Cassagnau


1997
96 pages
ISBN : 9782707315953
10.65 €


‑‑‑‑‑ Table des matières ‑‑‑‑‑

Pascale Cassagneau,  Le texte multiplié  – De l’entretien – De la récapitulation – De l’occasion ou l’infini du temps – De l’opacité – L’odeur poreuse de la mer ou de la lecture en peinture

‑‑‑‑‑ Le texte multiplié par Pascale Cassagnau ‑‑‑‑‑

Le travail de Louis Martin est un texte infini, dont l’architecture repose sur la figure de l’échange, du double, de la réversibilité. Les pouvoirs de l’image et la puissance de la fable, l’autobiographie et la théorie des pratiques sociales, la représentation et la théorie du pouvoir en constituent les motifs principaux. Cette architecture, dont la configuration se dessine aujourd’hui dans la souveraineté de l’œuvre, révèle un dialogisme fondamental : la fréquentation des peintres, Poussin, Philippe de Champaigne, les relectures en miroir des écrivains privilégiés, Pascal, Stendhal, Rousseau, font écho à une ressaisie théorique de la relation des mots et des choses, de la constitution des images – ou, encore, de la figure des  deux corps du roi . Le  passage  du langage se double d’une interrogation décisive sur le sens des modes de symbolisation, peinture, poésie, écriture philosophique.
Dans De l’entretien, Louis Martin multiplie les voix en une longue digression qui retourne la parole sur elle-même, la dédouble, la redouble. Ouvert par une introduction qui articule, sous la forme d’une fiction, le motif du dialogue, l’entretien met en perspective les grands thèmes de recherche de Louis Marin. L’échange, saisi comme une figure de fiction, devient argument théorique pour une réflexion sur la constitution d’un texte à propos d’un discours de conversation. Ce texte, fait d’avancées et de reprises, invente son objet au fur et à mesure que la  conversation  se déplie. L’entretien définit sa trajectoire et ses conditions de possibilité en inscrivant les figures de l’histoire qu’il suppose : la parole de l’ auteur  se diffracte en plusieurs identités (le professeur, le sémiologue, l’amateur, etc.) pour entrer en conversation avec des auteurs – Pascal, Félibien – et dialoguer avec des textes de l’âge classique. L’introduction de l’entretien contourne ainsi son objet principal pour mieux y revenir, comme la phrase de Louis Marin, tout en ruptures et en retours, s’enroule sur elle-même pour parvenir au cœur du sens. L’élaboration de la phrase renvoie alors à l’architecture de l’ensemble, l’inflexion de l’écriture cessant d’être séparable de l’exposition d’une méthode et d’un  plaisir du texte .
De l’entretien, interrompu par la disparition de Louis Marin, a été réalisé dans courant de l’année 1992, au fil d’une série d’échanges écrits, retravaillés, repris de part et d’autre, sans que jamais, comme Louis Marin lui-même le note au détour de ce  méta-entretien , un  écho de conversation  en soit absent.
Pascale Cassagnau


 




Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année