Essais


Frère Basile Valentin de l’ordre de Saint-Benoît

Les Douze clefs de la philosophie

suivies de trois traités : De la première matière de la pierre philosophique
Explication du soufre
Sentiment sur le sel des philosophes
Traduction, introduction, notes et e


1956
204 pages, 14 illustrations hors-texte
ISBN : 9782707301765
29.40 €


Traduction nouvelle, introduction, notes et explication des images par Eugène Canseliet, 14 illustrations hors-texte, un index des noms, des auteurs et des ouvrages anonymes, des vocables et des expressions symboliques, des termes spéciaux de la Philosophie hermétique
L’auteur, qui vécut à Erfurt à la fin du XIVe siècle, est un des plus célèbres représentants de la tradition alchimique.

‑‑‑‑‑ Table des matières ‑‑‑‑‑

Introduction – Épigramme de Michel Maier sur la Pratique de Basile – Préface de Basile Valentin – De la Grande Pierre des Anciens Sages – Première Clef – Deuxième Clef – Troisième Clef – Quatrième Clef – Cinquième Clef – Sixième Clef – Septième Clef – Huitième Clef – Neuvième Clef – Dixième Clef – Onzième Clef – Douzième Clef –  De la Première Matière de la Pierre Philosophique  – Bref Appendice –  Explication du Soufre  –  Sentiment sur le Sel des Philosophes  – Grâces à Dieu – Addition – Index alphabétique

‑‑‑‑‑ Table des planches ‑‑‑‑‑

Paradigme du Grand Œuvre – Clef I. Les deux Agents du Premier Œuvre et leur Préparation – Clef II. Purification du Mercure par les  Laveures  ignées – Clef III. Combat des deux Natures issues du Dragon – Clef IV. La Mort génératrice de la Cendre et du Verre précieux – Clef V. Développement de l’Embryon ou Soufre philosophique – Clef VI. Union royale du Soufre et du Mercure ; Alliance du Ciel et de la Terre – Clef VII. Le Vase philosophal et son Scel ou Lut de Sapience – Clef VIII. La Putréfaction, Clef majeure de la Résurrection et du Grand Œuvre – Clef IX. La Révolution des Planètes et des Couleurs – Clef X. L’Élixir ou Médecine du second ordre – Clef XI. Nourrissement du Lion rouge par le sang volatil du Lion vert – Clef XII. Floraison des deux Pierres, après la Multiplication, au terme du Grand Œuvre – L’Athanor et le Bestiaire du Grand Œuvre

‑‑‑‑‑ Extrait de l’introduction d’Eugène Canseliet‑‑‑‑

Parmi les livres de Basile Valentin celui que composent La Grande Pierre des Anciens et Les Douze Clefs se montre, plus que nul autre, en étroit rapport avec la science hermétique, c’est-à-dire avec l’alchimie pure. La découverte de ce traité renommé, par ses circonstances extraordinaires qu’elles relèvent de la fiction ou de la réalité, à savoir de l’obédience philosophique ou de Dieu même le dote du caractère merveilleux souvent réservé aux manifestations fatidiques ou traditionnelles de la Connaissance.
Olaus Borrichius, chimiste, botaniste et philologue danois, par un opuscule posthume, nous signale brièvement ce fait surnaturel dans son examen (conspectus) de Basile Valentin,  moine de l’Ordre de Saint-Benoît, auteur très célèbre aujourd’hui, mais qui ne commença que longtemps après sa mort à se faire enfin connaître des savants, tandis que ceux-ci attribuent à un coup de foudre que se soit ouverte une colonne du temple d’Erfurt brisée par le milieu où son manuscrit, jusque-là, avait été caché . Il formule tout aussitôt cette réserve :  Mais ces choses, en tout cas, répandues également dans le peuple, par l’intermédiaire des images, ne reposent sur aucune certaine autorité
Si Borrichius tint en particulière estime  cet écrit, par tous, généralement jugé véritable et d’or , nous nous devons à notre tour de ne pas cacher que nous gardons à ce traité une non moins spéciale tendresse. Après tant d’années déjà, nous nous rappelons vivement le souvenir du culte de notre vieux maître Fulcanelli pour Basile Valentin, qu’il considérait comme son premier initiateur. Ce point, capital selon nous, dont le grand intérêt nous mut à le mentionner dans notre préface, vaut que nous le signalions de nouveau, ne serait-ce que pour affirmer, en même temps, combien se montre heureux le choix que firent MM. Lindon et Lambrichs, aux Éditions de Minuit, avec La Pratique et Les Douze Clefs, dans le nombre considérable de ces livres rendus plus précieux par leur extrême rareté.
Eugène Canseliet


 




 

Les parutions classées par année